Uluru, un joyau australien à ne pas manquer

uluru

S’étendant sur une superficie de 7 692 060 km², l’Australie est le 6e plus vaste pays de la planète. Elle se situe dans l’hémisphère sud et occupe la majeure partie de l’Océanie. Cette contrée constitue une destination phare lors des passages sur ce continent.

Elle attire les bourlingueurs des quatre coins du monde pour de nombreuses raisons, dont la variété impressionnante de ses paysages et la multiplicité de ses attractions, y compris ses plus de 500 parcs nationaux. Hormis cela, cette destination possède quelques points d’intérêt touristique qui valent le détour. Uluru fait partie de ces derniers.

Cet inselberg en grès, appartenant à l’aire protégée d'Uluṟu-Kata Tjuṯa, se trouve dans le Territoire-du-Nord, au milieu de l’île principale de l’Australie. Connu également sous l’appellation d’Ayers Rock, il s’élève à 348 m au-dessus de la plaine qui l’entoure et à 863 m au-dessus du niveau de la mer. Il a une longueur de 2,5 km et un périmètre de 9,4 km. Le premier Occidental a avoir découvert cet endroit est William Gosse, un explorateur anglais. Il est à noter que ce site constitue un lieu sacré pour les peuples aborigènes Pitjantjatjara et Yankunytjatjara. D’ailleurs, dans le passé, ces communautés y pratiquaient des rituels.

Les activités immanquables d’Uluru

Pour profiter au mieux de leur visite d’Uluru, les globe-trotters en quête d’aventure seront invités à s’adonner à diverses activités que ce site propose. Ils pourront par exemple, survoler ce lieu afin d’avoir une vue d’ensemble sur ce bloc monolithique. Le prix de cette excursion aérienne est relativement bon marché. Cette expérience unique permettra aux routards de vivre des moments inoubliables. Ceux qui souhaitent faire ce vol devront se rendre à l’aéroport qui se trouve à l’extérieur du parc.

Une fois à bord d’un hélicoptère, les bourlingueurs décolleront en direction d’Ayers Rock. Ce dernier étant assez éloigné, les estivants profiteront du trajet pour admirer un paysage composé d’une vaste terre rouge interminable. Les amateurs d’escalade, de leur côté, n’hésiteront pas à gravir cet inselberg pendant qu’il en est encore temps, car l’ascension d’Uluru sera bientôt interdite.

Quelques conseils pratiques

Pour que la visite d’Uluru se déroule dans les meilleures conditions possibles, il y a quelques informations pratiques qu’il faut connaître. Pour se rendre sur ce site, plusieurs options s’offrent aux voyageurs. Ceux-ci trouveront dans toutes les métropoles d’Australie des vols qui desservent Alice spring qui est la principale ville d’accès à ce haut lieu touristique.

Les personnes qui souhaitent admirer le paysage tout en bénéficiant d’un cadre plus confortable, quant à eux, pourront choisir le transport ferroviaire. Il s’agit du Ghan, un train qui circule entre Adélaïde et Darwin et s’arrête dans la commune d’Alice Spring. Côté hébergement, il faut savoir que cette dernière dispose de quelques bakpackershostel. Les estivants qui n’ont pas envie de s’éloigner d’Uluru verront à proximité de celui-ci un camping et un dortoir.